Valoriser

Depuis quelques années, la reconnaissance des engagements bénévoles devient une véritable préoccupation des pouvoirs publics et l’apport des bénévoles a commencé à être quantifié avec l’introduction dans le plan comptable, d’un compte de contribution volontaire sur la valorisation du bénévolat. Mais si la nécessité du bénévolat est reconnue dans son apport économique et social pour la société, dans une période où l’insertion sociale et professionnelle est si difficile, il est également indispensable de mettre en valeur les compétences acquises et l’intérêt pédagogique pour les bénévoles eux-mêmes.

En reconnaissant l’expérience acquise lors d’un engagement associatif, la Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 dite de modernisation a ouvert des perspectives nouvelles et plusieurs initiatives ont vu le jour ces dernières années. Grâce à ces différents outils de valorisation, le bénévolat n’est donc plus seulement bénéfique aux personnes et aux associations aidées. Bien valorisé il peut permettre de faire la différence en devenant un véritable atout sur le CV et favoriser l'insertion professionnelle.

Car si le bénévolat doit être avant tout un don généreux et gratuit, il peut également apporter quelques avantages à ceux qui s’engagent. En permettant par exemple à un étudiant d’acquérir l’expérience qui lui manque, à un autre d’acquérir de nouvelles connaissances grâce aux formations associatives, à une personne en recherche d’emploi de ne pas se couper du monde du travail, à un senior de préparer sa retraite active, de rencontrer de nouvelles personnes ou encore de s’épanouïr autrement que dans le cadre de son travail. Mais pour une mission réussie, il est important de construire son projet d’engagement en fonction de ses attentes et de ses objectifs.