Valoriser

La formation des bénévoles, notamment des dirigeants, fait partie d'une problématique récurrente au sein des associations. La formation sert à sécuriser l’environnement, notamment juridique, dans lequel évoluent l’association et ses bénévoles chargés de l’animer et de la diriger. C'est pourquoi elle est aussi utile à la bonne marche de la structure qu'au bénévole lui-même.
La maîtrise de notions juridiques, comptables, sociales, de gestion des ressources humaines salariées et bénévoles, ainsi que des informations relatives à la gestion des projets, à l’obtention de financements ou encore à l’élaboration de partenariats permet est nécessaire. Elle permet d’appréhender plus facilement une bonne gestion, facteur de pérennité et de développement de l’association. Surtout, la formation facilite la prise de responsabilités des bénévoles, particulièrement des dirigeants. Elle les sécurise, les rassure, les motive et les fidélise. C'est essentiel ! Elle contribue à la professionnalisation des bénévoles qui est une exigence de plus en plus recherchée par les associations. Pour cela plusieurs outils peuvent aider au financement du processus de formation.

Le financement par l’État

Un fonds de l’État accompagne les associations par le soutien à la formation de leurs bénévoles, pour le renforcement de leurs compétences et de leur motivation : le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA).
Le FDVA soutient les projets de formation initiés par les associations qui apportent une formation technique ou spécifiquement liée au projet associatif aux bénévoles assumant des responsabilités. Elles peuvent bénéficier d’une subvention forfaitaire, aujourd’hui comprise entre 400 et 700 euros par jour de formation. Chaque début d’année, une campagne est lancée à travers une instruction nationale et des instructions régionales précisant les orientations et les types de stages qui pourront être retenus.

Ce fonds est déconcentré, c'est-à-dire que :
  • les associations nationales et les projets interrégionaux peuvent répondre à l’appel à projets national publié sur www.associations.gouv.fr ;
  • les associations locales et établissements locaux d’associations nationales peuvent répondre aux appels à projets émis par chaque direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) également visibles sur www.associations.gouv.fr
De plus, à titre complémentaire et à travers des appels à projets distincts :
  • les fonds régionaux soutiennent la mise en oeuvre de projets ou d’activités d’une association, pour le développement de nouveaux services à la population, dans leur phase initiale.
  • le fonds national soutient la réalisation d’études ou d’expérimentations de nature à contribuer au développement de la vie associative dans une perspective d’innovation sociale.

Le financement par les OPCA

Le code du travail prévoit que les formations destinées à permettre aux bénévoles et aux personnes en service civique au sein des associations d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs responsabilités sont regardées comme des actions de formation des salariés d’une structure employeuse. De telles actions de formation peuvent faire l’objet d’un financement de la part des OPCA, organismes paritaires qui assurent la collecte et la mutualisation des fonds de la formation professionnelle continue des entreprises adhérentes. Ce dispositif ne concerne que les associations employeuses et sa mise en oeuvre varie selon les OPCA.

Le financement grâce aux collectivités locales