S'informer

Depuis janvier 2016, le département de la Drôme teste un dispositif unique en France : tous les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sont invités à s’investir dans une association de leur choix.

Aucune contrainte, il s’agit d’un engagement personnel. Si sur les 13 000 bénéficiaires du RSA, 300 allocataires seulement ont franchi le pas, cette initiative les ravit. Après des années d’inactivité, ils voient là une chance de retour à l’emploi. Ce dispositif leur offre en effet une réelle opportunité de valoriser leurs compétences dans la perspective d’un futur travail. Parallèlement, cela répond aux besoins des associations qui ont parfois des difficultés à trouver des bénévoles.

Avec la poussée du chômage, le nombre d’allocataires du RSA atteint 1,7 million de personnes en 2014 contre à peine un peu plus de 1 million de bénéficiaires en 2008. Les départements accusent le coup dans leurs budgets car les dotations de l’État ne compensent pas intégralement l’accroissement des dépenses.

Du RMI au RSA :
RMI (Revenu minimum d’insertion) : Allocation créée par le gouvernement Rocard en 1988 au profit des personnes de plus de 25 ans et sans ressource pour leur permettre de vivre et de se réinsérer.
RSA (Revenu de solidarité active) : Il a pris la suite du RMI depuis 2009. Il vise les mêmes bénéficiaires. Son montant est de 524,16 euros par mois pour une personne seule ou de 943,49 pour un couple avec un enfant.