S'informer

Une étude publiée par des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon aux Etats-Unis établi le lien entre le bénévolat et une baisse de la tension artérielle. En plus d’être bon pour son propre moral, le bénévolat serait donc excellent pour le cœur.
L’étude, publiée dans la revue Psychology and aging, a débuté en 2006. 1 164 adultes alors âgés de 51 à 91 ans avaient accepté de répondre à un questionnaire sur leur engagement bénévole. En parallèle, leur tension artérielle avait été mesurée afin de vérifier qu’il présentaient tous une tension normale. Quatre ans plus tard, en 2010, les mêmes participants ont à nouveau été examinés. En comparant les résultats des deux séries de tests, les chercheurs ont découvert que les personnes ayant consacré au moins 200 heures par an au bénévolat avaient 40 % de risque en moins d’avoir une tension artérielle élevée que ceux qui n’avaient pas fait de bénévolat.

Un résultat qui en fera certainement sourire quelques uns... En effet, quel rapport peut il bien y avoir entre bénévolat et tension artérielle ? Le lien est indirect. Pendant que de nombreux seniors vivent dans la solitude, le bénévolat permet de tisser des relations avec d’autres personnes. Le fait d’être en contact avec le monde extérieur et de tisser du lien social est bénéfique pour la santé !

Ainsi, selon Rodlescia Sneed, professeur de psychologie à l’Université Carneggie Mellon, "avoir des relations sociales réduit le stress et augmente l’estime de soi. Deux facteurs déterminant pour lutter contre certaines pathologies."
Ces "recherches démontrent également que le bénévolat pourrait être un moyen efficace de réduire la tension artérielle tout en évitant de passer par les médicaments". Une raison de plus de s’engager !