S'engager

Tout salarié, y compris celui qui travaille dans une structure associative, peut devenir bénévole dans une association en dehors de son temps de travail. dans ce cadre, il existe des dispositifs permettant de prendre des congés pour se former à sa mission bénévole. Les formations au titre du bénévolat peuvent ainsi être prises en charge dans le cadre du plan de formation des entreprises ou dans celui du congé individuel de formation.


  • Le plan de formation rassemble l’ensemble des actions de formation, de bilan de compétences et de validation des acquis de l'expérience (VAE) définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. Pendant ces formations, le salarié reste sous la subordination juridique de l’employeur.

  • Le congé individuel de formation (CIF) permet notamment de suivre une formation, indépendamment du plan de formation de l’entreprise, afin de se préparer à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles. La durée ne peut excéder un an à temps plein ou 1 200 heures à temps partiel. Pendant la formation, les organismes paritaires agréés apportent une prise en charge variable entre 80 et 90 % de la rémunération, du coût de la formation, des frais de transport et d’hébergement. Mais l’employeur est libre de verser un complément.

  • Le congé de formation de cadres et d’animateurs pour la jeunesse permet aux salariés ou aux fonctionnaires engagés bénévolement dans des associations des secteurs de la jeunesse, de l’éducation populaire, des sports et de plein air, de suivre un stage de préparation, de formation ou de perfectionnement. Il ne peut toutefois dépasser 6 jours par an pour des salariés ou agents de la fonction publique âgés de moins de 25 ans. Ceux de plus de 25 ans peuvent en revanche, bénéficier d’un congé à titre exceptionnel. Pendant le congé, le salarié perd le bénéfice de sa rémunération mais la durée est assimilée à une période de travail effectif pour le calcul de l’ensemble des droits liés au contrat. Les associations ouvrant droit à ce congé sont fixées par arrêtés des 22 juin 1963 et 24 août 1963.