S'engager

Le volontariat international (VI) a pris le relais des formes anciennes du service national en coopération, mais est ouvert à un plus large public et est mieux adapté aux besoins de la vie civile. Il s’adresse aux jeunes hommes et aux jeunes femmes âgés de 18 à 28 ans, de nationalité française ou ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne, en règle avec les obligations du service national de leur pays.
C’est sur le site du CIVI que vous vous inscrivez obligatoirement, et que vous consultez les offres de mission diffusées par les structures pouvant recruter des V.I (entreprises françaises, MAEDI et DG Trésor) mais le CIVI n'est pas en charge du recrutement.

Le volontariat international en entreprise (VIE)

Le VIE est un dispositif instauré par la loi du 14 mars 2000 et qui permet aux jeunes de 18 à 28 ans, de partir en mission professionnelle au sein d’une entreprise ou d’une administration française, durant une période modulable de 6 à 24 mois. Bénéficiant d’un statut public, le volontaire est placé sous la tutelle administrative de la Mission Economique, auprès de l’Ambassade de France de son pays d’affectation.
Il bénéficie également d’une indemnité non imposable, de la couverture sociale, et de la prise en charge de son voyage et de ses bagages.

Le volontariat international en administration (VIA)

Le VIA est un dispositif qui a vocation a remplacer l’ancien service national en coopération. Il permet aux jeunes âgés de 18 à 28 ans de partir en mission professionnelle au sein d’un établissement ou d’un service dépendant de l’Etat français telle qu’une ambassade, une alliance française ou une mission économique. Les V.I.A peuvent être placés sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (environ un millier de volontaires chaque année), ou du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi (plus de 200).

Le volontariat de solidarité internationale (VSI)

Le VSI est un statut à part entière dont le cadre est fixé par la loi du 23 février 2005. Il a pour objet l'accomplissement à temps plein d'une mission d'intérêt général dans les pays en voie de développement. La mission concerne les domaines de la coopération et de l'action humanitaire. Le statut de volontaire de la solidarité internationale est attribué à toute personne majeure, célibataire et sans conditions de nationalité afin de mettre ses compétences au profit d’une mission de développement ou d’urgence humanitaire au sein d’une association reconnue par l’Etat français. Le volontaire bénéficie de nombreux avantages et notamment, d’une formation de départ, d’une indemnité ou d’avantages en nature pour subvenir à ses besoins sur place, de la prise en charge de son voyage, d’une couverture sociale, d’une assurance retraite et d’un soutien technique pour sa réinsertion en fin de mission. Le VSI est considéré comme un motif de démission légitime et après avoir quitté son activité professionnelle pendant un an au moins, le volontaire pourra à son retour, percevoir des indemnités chômage.
Pour trouver une mission, il faut entrer en contact avec les associations agréées volontariat de solidarité internationale.