S'engager

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général. C'est un dispositif français d'encouragement à l'engagement citoyen. Créé sous le gouvernement Sarkozy par la loi du . Il est entré en vigueur le a pour objectif de renforcer la cohésion nationale et de favoriser la mixité sociale.


Il offre la possibilité aux jeunes de 16 à 25 ans de s'engager pour une durée de 6 à 12 mois dans une mission d'intérêt général dans 9 domaines différents, reconnus prioritaires pour la Nation : éducation, solidarité, santé, culture et loisirs, environnement, développement international et humanitaire, mémoire et citoyenneté, sports, intervention d'urgence en cas de crise. Depuis août 2015, le service civique est élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Il est constitué de deux formes : « l'engagement de service civique » et « le volontariat de service civique ».

1- L'Engagement de Service Civique


Qui peut s'engager ?


Ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans possédant la nationalité française ou celle d’un état membre de l’Union européenne, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap, le Service Civique est accessible sans condition de diplôme ni d’expérience professionnelle préalable. Ce sont les savoirs-être et la motivation qui comptent avant tout.

Un engagement de Service Civique n'est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.

Où peut-on l'effectuer ?

Le Service Civique s'effectue en France ou à l'étranger dans une mission d'intérêt général au sein d'une association, d'un établissement public (musée, collège, lycée), d'une collectivité territoriale (mairie, département ou région) dans 9 domaines d'action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d'urgence, mémoire et citoyenneté, aide humanitaire.

Pendant combien de temps ?

Le Service Civique s'effectue sur une période de 6 à 12 mois pour une mission d'au moins 24h par semaine.

Combien est-on rémunéré ?

Une indemnité de 472,97 euros nets par mois est versée au volontaire par l’État, quelle que soit la durée hebdomadaire de la mission. L'organisme d’accueil verse aussi au volontaire une prestation en nature ou en espèce d’un montant de 107,58 euros, correspondant à la prise en charge des frais d’alimentation ou de transports. Cette prestation peut être versée de différentes façons (titre repas, accès à la cantine, remboursements de frais). Pour les jeunes en situation de handicap, l’indemnité de Service Civique est entièrement cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Pourquoi s'engager ?

Le Service Civique permet de s’engager dans une mission en faveur de la collectivité. C’est la possibilité de vivre de nouvelles expériences et  de s'ouvrir à d’autres horizons. En accomplissant une mission de Service Civique, on reçoit et on transmet le sens des valeurs républicaines et on contribue au renforcement du lien social.
C’est également une opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences. Ainsi, toute mission de Service Civique est accompagnée d'un tutorat individualisé et d’un accompagnement à la définition de son projet d’avenir.
De plus, le volontaire reçoit lors de sa mission de Service Civique une formation aux premiers secours (brevet PSC1).

L'engagement est-il reconnu par l'État?

L'engagement de Service Civique est valorisé dans le parcours d'un jeune, dans le cadre de sa formation ou d'une recherche d'emploi.
Le volontaire reçoit une carte de Service Civique qui  lui permet de justifier de son statut et de bénéficier de certains avantages pendant sa mission.
A la fin de la mission, l'État remet au volontaire une attestation qui officialise l'accomplissement du travail effectué et marque sa reconnaissance.
De plus, le volontaire bénéficie d'une protection sociale intégrale et toute la période de Service Civique compte au titre de la retraite.

Comment devenir volontaire ?

Pour devenir volontaire il faut tout d'abord créer un compte sur le site de l'Agence du Service Civique en indiquant une adresse email valide, puis renseigner tous les champs du formulaire.
Pour préparer ses candidatures on peut télécharger un document résumant ses expériences de façon à pouvoir postuler avec le même document à plusieurs missions.
On candidate auprès des organismes proposant des missions de Service Civique directement à partir du site.
Sur l'espace personnel, un tableau indique les missions pour lesquelles on a postulé. En cliquant dessus,  on trouve tous les détails de la mission, l'organisme, les contacts. Le tableau permet de suivre l'évolution ainsi que les détails de sa candidature : en attente, relance, non-retenu, retenu.
De nombreuses missions sont disponibles, et régulièrement mises à jour dans les neuf thématiques différentes. Il ne faut pas hésiter à revenir régulièrement consulter les annonces.

Peut-on avoir des exemples de missions de Service Civique ?

Dans le domaine de la solidarité, la mission peut être de participer à l’accompagnement de personnes sans-abris ;
Dans le domaine du sport, elle peut être d'accompagner dans leurs pratiques sportives des personnes en situation de handicap ;
Dans le domaine de l'environnement, on peut sensibiliser les enfants au tri des déchets ;
Dans le domaine de la culture, favoriser l’accès de jeunes en difficulté à des activités culturelles ;
Dans l'intervention d'urgence, aider à la reconstruction de sites endommagés par une catastrophe naturelle et accompagner les populations ;
Dans le domaine de la mémoire et citoyenneté, participer à un chantier de restauration de sites historiques ;
Dans le domaine de la santé, sensibiliser les adolescents sur les conduites à risques.
 

2- Le Volontariat de Service Civique


Il existe également le Volontariat de Service Civique qui peut être effectué par toute personne âgée de plus de 25 ans pour mener à bien des missions d'intérêt général auprès d'associations, de fondations reconnues d'utilité publique ou dans les départements et collectivités d'outre-mer, de personnes morales de droit public.

Pendant combien de temps ?

La période de service civique varie de 6 à 24 mois avec une durée hebdomadaire de 24 à 48 heures sur 6 jours et 2 jours de congés par mois.

Dans quelles conditions ?

Il leur permet de bénéficier par leur structure d’accueil, d’une indemnité mensuelle comprise entre 101 et 671 euros net par mois et de la prise en charge intégrale de leur protection sociale. Ainsi que de la possibilité de bénéficier de titre-repas d’un montant maximum fixé à 5,21 €.
Le volontaire bénéficie également d’un accompagnement pour faciliter le déroulement de sa mission. Il s’agit d’une phase de préparation et d’accompagnement dans la réalisation de la mission, d’une formation civique et citoyenne et d’un appui à la réflexion sur son projet d’avenir. Les volontaires bénéficient d'une indemnisation et d'une couverture sociale complète financées par l'organisme d'accueil. 

Où se déroule la mission ?

Le Service Civique peut être réalisé auprès d’organismes à but non lucratif de droit français tels que les associations, fondations, fédérations, ONG et auprès de personnes morales de droit public tels que l’Etat, les collectivités territoriales (régions, départements, communes) ou les établissements publics. Cet engagement a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale par des actions de type très varié : à caractère éducatif, environnemental, humanitaire, sportif, etc.
Vous pouvez notamment contacter afin de découvrir les missions de Volontariat de Service Civique la Croix-Rouge Française et L'arche en France

Pour en savoir plus :
http://www.service-civique.gouv.fr/