S'engager

Le bénévolat est une activité philanthropique qui constitue une force majeure pour la société civile et renforce la solidarité. Il présente non seulement une valeur économique mesurable mais permet aussi aux services publics de réaliser des économies considérables. Il contribue par ailleurs au développement personnel et social des individus.
Selon la définition du Conseil Economique, Social et environnemental, "est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial."

Le bénévolat résulte donc d’un acte volontaire qui s’appuie sur des motivations et des options personnelles. Mais c’est surtout une participation active à l’accomplissement de sa citoyenneté, qui contribue à l’amélioration de la qualité de la vie, à l’épanouissement des personnes, et à une plus forte solidarité.

Pourquoi s'engager ?

S’engager bénévolement est un acte généreux, un don de soi, un don de temps, mais qui peut apporter bien davantage en retour, en terme d’épanouissement personnel, de rencontres et d’échanges humains, et même, sous certaines conditions, en terme d’expérience valorisable professionnellement.

Qui peut en bénéficier ?
Il n’y a aucune limite d’âge pour faire du bénévolat. Les tâches seront simplement adaptées en fonction de l’âge de chacun.

Pendant combien de temps ?

Le bénévolat n’est soumis à aucune législation particulière et il n’existe aucun règlement définissant les durées des missions ou la fréquence à laquelle un bénévole est supposé travailler. C’est un engagement totalement libre qui doit être désintéressé.

Dans quelles conditions ?

Le bénévole ne doit percevoir aucune rémunération et ne peut recevoir aucun avantage en nature. Mais il lui est possible de se faire rembourser des frais qu’il aurait engagés pour l’association (frais kilométriques par exemple) ou de choisir de renoncer à ce type de remboursement et bénéficier d’une réduction d’impôt.Retour ligne manuel
En raison de l’importance qualitative et quantitative qui s’attache à la participation des bénévoles, la loi offre un certain nombre de garanties, au niveau de la protection sociale, des congés ou des autorisations d’absence ou de la compatibilité entre certaines situations (retraité, préretraité, chômeur) et l’exercice d’activités bénévoles en permettant de cumuler les statuts.

Où se déroule la mission ?

En France, la vie associative est très riche : on compte environ 18 millions de bénévoles et plus de 800 000 associations actives. Cela va de l’association de quartier aux grandes structures à vocation nationale et internationale.